19 juill. 2017

Mon Canadanniversaire, un an que je vis au Canada.

Marie Rose


Aujourd'hui je vous retrouve pour un premier bilan, après un an passé au Canada. Et il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet. Je pense que cette année m'a permis de prendre conscience de beaucoup de choses et je dois le dire n'a pas été aussi facile que j'aurais pu le penser. D'abord, parce que l'intégration au Canada n'est pas si facile qu'on pourrait le croire. Même si les Québécois et les Canadiens en général sont très gentils, il est difficile de se faire de vrai ami et on reste souvent le petit français.

Une autre chose que je n'ai pas encore abordée ici, c'est le regard de nos amis en France. Il s'avère assez critique sur nos choix de vie et parce que'n vérité ils ne font plus partie de nos quotidiens. Je pense que c'est surtout le cas pour les personnes qui avaient une bande d'amis et des habitudes avant de partir. De mon côté, ça se passe plutôt bien. J'ai l'âme d'une baroudeuse depuis toujours donc mes amies et ma famille ont l'habitude. Mais je vous l'avoue pour d'autres c'est parfois très compliqué. Je vais essayer de reprendre les choses dans l'ordre chronologique je pense que ce sera plus simple pour vous :

Je suis arrivée au Canada, ce 15 juillet 2016, et pour vous donner ma première impression était : "Mais qu'est-ce que je fous là". Les premiers temps ça a été super difficiles pour moi à m'adapter à ce nouveau monde. D'abord, j'ai eu beaucoup de difficultés avec la nourriture et je vous l'avoue aussi avec la chaleur étouffante. Je ne garde pas un très bon souvenir de mon arrivée. Une autre chose qui m'a choquée c'est le coût de la vie. Je me suis aperçue que la vie au Canada était assez chère et même plus cher qu'en France (c'est mon avis).

Toujours cette chaleur étouffante, mais les je commence à prendre des habitues et à manger à peu près normalement. J'essaie de prendre le temps de découvrir le Canada avec la visite de Québec et de Toronto. Les choses sont un peu mieux, mais ma recherche d'emploi me stress beaucoup. Je voulais vraiment essayer de trouver quelque chose dans ma branche : l'agriculture. Pour cela, j'ai fait les salons dans ma profession et je dois vous l'avouer cela a vraiment super bien marché pour moi. Je me suis faits beaucoup de contact de cette façon et j'ai trouvé mon premier travail.
C'est là où j'ai commencé à travailler. Je pense que c'est le moins que j'ai préféré de cette année. Tout a été nouveau, j'avais beaucoup de choses à apprendre et le mois de septembre est juste magnifique je vous le conseille vraiment si vous deviez voyager. Les arbres et les couleurs sont justes superbes. Pendant le mois de septembre j'ai découvert la Gaspésie et Cap COD et je dois vous le dire j'ai adoré. Mon seul regret, c'est de ne pas avoir vu les baleines. C'était un peu trop tard pour la saison. 
Halloween et beaucoup de pluie. Les choses ont commencé à devenir plus dur et la fatigue s'accumuler. C'est vrai aussi que je ferais pas mal d'heures pour apprendre mon métier et une heure de route par jour c'est vite avéré devenir un enfer. Surtout avec la circulation à Montréal. Conduire ici n'a pas du tout été facile pour moi. 
Encore beaucoup de travail, Winter is comming... C'est l'achat des habits d'hiver et la crainte du froid qui grandit. Toujours beaucoup de travail et peu de temps pour moi. Je pense que ça à commencer à se ressentir sur le blog. Mais on continue à profiter de Montréal. On voit la ville changeait avec l'hiver qui arrive. 
Trop c'est trop, la circulation, le stress, la fatigue. On l'a compris Montréal n'est pas pour nous. Il faut trouver une autre solution avant de nous tuer au travail. On n'a donc pas choisi de déménager à la campagne près de nos jobs. Je vous l'avoue partir de Montréal n'a pas été facile. J'avais peur de me trouver toutes seules dans ma petite campagne. Mais j'ai été rassurant en découvrant notre appartement actuel. C'est simple, je l'adore. 
Cette année débute à New York en amoureux et avec nos amies. Je garde un très bon souvenir de ce voyage. D'ailleurs je n'ai jamais pris le temps de vous mettre la vidéo que j'ai faite sur cette ville. Comme vous l'aurez compris on n'a bien été occupé par notre déménagement. Mais petit à petit les choses prennent forme. Je vous l'avoue de mon côté encore beaucoup de travail. 
Julien est de retour en France, je me retrouve donc seule pour la première fois. C'est aussi le moment où je suis partie à Madison pour le travail... On va dire que c'est là où les choses vont commencer à se gater pour moi, car je commence à avoir quelque signe de faible au niveau de santé. 
Je pense qu'on ne va pas revenir sur le sujet vous le savez tous j'ai été tout simplement très malade. Je vous en parle dans cet article ici. Je ne pense qu'on peut vraiment rien dire plus. À si je suis retournée en France pendant un mois et je vous l'avoue ça m'a fait beaucoup de bien de retrouver ma famille et mes amies. Même si je vous l'avoue cela m'a fait me poser beaucoup de questions. 
La reprise est vraiment très difficile. Après deux opérations on doit se le dire ce n'est pas facile. Et puis je vous l'avoue j'ai commencé à tout remettre en question et avoir qu'une envie rentrée. C'est vraiment une période très difficile pour moi on appelle cela : la dépression de l'expatrier, je vous en parle ici.
C'est le mois du changement, d'abord je me suis mariée. Julien est ensuite j'ai pris la décision de partir en Ontario pour améliorer mon anglais. Après mon passage à vite j'ai voulu trouver des solutions pour retrouver le sourire et surtout avancer. J'ai donc démissionné de mon travail pour partir garder des enfants à Toronto.

Actuellement je suis à Toronto dans une famille pour m'occuper de deux super petits garçons. J'ai vraiment eu une chance incroyable de tomber sur des gens super ! Mes projets en anglais sont considérables et même si aujourd'hui je n'ai plus de vrai travail, je ne regrette vraiment pas. D'ailleurs si vous le souhaitez leurs amies cherche une fille au pair français pour un an. 
La semaine prochaine je pars en vacances en Floride. Pour revenir des débuts août à Toronto. D'autres projets se dessine pour moi et je croise les doigts pour trouver ce travail qui me fait rêver. Mais je vous l'avoue, je vais beaucoup mieux dans ma tête et dans mon corps.
Marie Rose
Downtown Montréal

Marie Rose
Downtown Montréal



Marie Rose
Niagara Falls

Marie Rose
CN Tour 

Marie Rose
Chateau Fontenac

Marie Rose
Planches du château 

Marie Rose
Cap COD, USA

Marie Rose
Cap COD, USA

Marie Rose
Dans les champs en Automne

Marie Rose
Gaspésie 






EnregistrerEnregistrer
SHARE:

20 commentaires

  1. Super article qui met bien en évidence le fait que la vie d'expat ce n'est pas simple tous les jours. J'ai passé un semestre aux Etats-Unis pour mes cours. C'est simple je pourrais comparer mon moral à des montagnes russes. Passer de moments supers à des gros moments de doute à me demander "qu'est-ce que je fais ici ?". J'ai également été hospitalisée là-bas, pour une appendicite. Rien de bien grave mais un sacré coup au moral quand on est à l'étranger ! La vie d'expat c'est dur mais tellement enrichissant :) bises à toi et bon courage pour la suite !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Non tu as raison, la vie d'expat ce n'est pas facile tous jours mais c'est très enrichissant :) Je suis un peu comme toi mon moral à tendance à faire les montagnes russes ..

      Effacer
  2. En tout cas ça a été une année super riche en expériences ! :)

    http://constancerose.fr

    RépondreEffacer
  3. Année très riche même si pas toujours facile en tout cas, c'est bien de parler de ce qui ne va pas aussi, nous ça fait un mois et demi qu'on est la et c'est vraiment pas simple

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je comprends, j'avoue en avoir un peu marre de ces expatriés qui vendent toujours leurs vies de rêves au Canada. Il y a des jours avec et des jours sans :)

      Effacer
  4. Coucou ma belle! Même si tout n'a pas toujours été rose c'est super que tu aimes ce que tu fais maintenant, et tu as ton mari pour te soutenir dans chaque épreuve! et les photos sont magnifiques! des bisous!

    RépondreEffacer
  5. Coucou Marie, tu vas bien?
    Un an déjà!!! que ça passe vite!!! le temps d'adaptation est toujours difficile mais une fois qu'on a pris ses marques, on se sent un peu mieux.
    Le fils de ma meilleure amie vit au Canada et il nous a dit la même chose sur le coût de la vie chère là-bas.
    Je te souhaite pleins de belles choses pour la suite, Des bisous de mon île

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Nina, je pense que ça doit être cher aussi dans les iles non ?

      Effacer
  6. Les photos sont magnifiques, ça donne envie de visiter le Canada !
    Je comprends que la vie d'expatriée n'est vraiment pas toujours simple
    Tu as de la chance de trouver un boulot rapidement même si ce n'était pas le boulot de tes rêves.
    J'espère que tout tes projets vont se réaliser !
    Des bisous,
    Margot
    https://troughthepasturesofthesky.com/

    RépondreEffacer
  7. Top ce petit récapitulatif! Ca fait plaisir de voir que tu remontes la pente, c'est pas toujours facile de trouver ses marques dans un autre pays..
    En tout cas je te souhaites de très belles vacances

    PS : les photos sont superbes !


    Catherine
    www.fashionardenter.com

    RépondreEffacer
  8. Coucou ma jolie, c'est une belle rétrospective même si les choses n'ont pas été simples du tout. En tous les cas, je suis contente de savoir que tu vas mieux à présent. Bisous :)

    RépondreEffacer
  9. Mes feliciatations pour cette annee pleine d'evenements :)
    Bon week-end,
    Natallia
    https://loveorganic.ch/

    RépondreEffacer
  10. Salut ma belle
    Déjà un an olala le temps passe vite !
    En tout cas tu peux être fière de ce que tu as fait sache le c'est très courageux et ce fut une année belle et dure mais tu as tant appris !
    Continue à vivre à fond tes rêves !!
    Bisouuuus !
    PS ! la floride ça semblait tellement bien !!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Un article arrive bientôt sur le sujet :)

      Effacer

© 2017 Rose Normande : blog d'expatriée au Canada : tous droits réservés - Design : pipdig