6 févr. 2017

Le point noir du PVT : la santé !

Rose Normande










Il est temps pour moi de vous parler de choses plus difficiles. Il y a des réalités qu'il ne faut pas oublier et celle-ci en est une. À chaque nouvelle année, les gens se souhaitent une bonne santé. Avant, je trouvais ça un peu bizarre. Il m'a fallu attendre mes 20 ans pour comprendre que la vie parfois pouvait se faire rattraper par la maladie. Car oui, personne n'est à l'abri, et puis d'un coté c'est sûrement mieux comme ça. 

Pourquoi je vous parle de ça aujourd'hui ? Car j'ai eu la chance de grandir dans un magnifique pays où l'accès aux soins est facile et gratuit. Vous le savez peut-être, ou pas, mais c'est loin d'être le cas de tous les pays et même au Canada on peut avoir des surprises. Parce qu'après tout, on reste des non-résidents. 

Mon post est surtout à destination des futurs PVTistes et des PVTistes actuels. Je pense que peu de personnes vous ont prévenus mais le PVT a aussi ses revers, et l'un d'entre eux, c'est l'accès aux soins. Je vais vous faire part de mon témoignage. Il n'est peut-être pas exhaustif mais je pense qu'il est quand même important de vous en parler.

Vendredi dernier, j'ai été prise de douleurs violentes dans le bas du ventre. Tellement violentes que c'était presque insoutenable. La raison était simple ; un petit calcul rénal était en train de se balader. Et puis pour ajouter encore plus de fun, j'avais également une petite infection urinaire. Bref, dans ma chance infinie, je n'ai pas eu d'autre choix que d'aller aux urgences. Je sais que certains me diront que les cliniques privées sont plus abordables, mais le problème c'est que dans mon coin, pour s'inscrire dans une clinique privée, il faut un numéro d'assurance sociale (je parle du numéro RAMQ et non du NAS), ce que nous n'avons pas avec un PVT.

Avec la douleur, je ne voyais pas d'autre choix que celui de me rendre aux urgences, qui ont cette réputation de nous faire attendre des heures avant de voir un médecin. À mon arrivée aux urgences, je suis toute suite passée au triage mais aussi à la caisse. Car ce qu'il faut savoir, c'est que si vous voulez être soignés à l'hôpital comme non-résident du Canada, vous devez payer la maudite somme 1400 $ CAD soit 1000 € ! Et pour ce prix, vous ne l'avez pas le docteur Mamour de Grey's Anatomy, non ! 

Pour ce prix, j'ai eu le droit à une ordonnance et une écho avec un médecin qui n'avait pas l'air de croire que je travaillais vraiment ici. Il m'a même suggéré de rentrer "dans mon pays". Vous comprendrez mon énervement et mon dégout... 

La morale de cette histoire, c'est : partez avec de l'argent de coté et surtout, assurez-vous comme il faut. Je sais que c'est cher mais ça peut vous sauver la vie. De mon coté, j'ai souscrit à la GlobePVT avant de partir et comme toutes les assurances, tous les frais doivent être avancés. Pour ma visite aux urgences, je les avais appelés à l'avance, et les frais seront normalement pris en charge. L'histoire reste à suivre. Mais évitez d'aller aux urgences : préférez les grandes villes avec des cliniques privées. 

Aujourd'hui, je vais beaucoup mieux, enfin mieux que mon compte en banque ^^, mais je pense sincèrement changer de visa dès que possible pour ne plus vivre ce genre de journée cauchemar.



SHARE:

25 commentaires

  1. Arg les soucis de santé c'est vraiment la plaie! Je sais ce que c'est, j'ai aussi eu une infection urinaire très très douloureuse il y a quelques mois lorsque je vivais encore en Espagne et c'était pas fun d'aller chez le médecin blablabla :(

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Non mais j'ai l'impression que c'est un mal qui touche beaucoup de jeune fille ....

      Effacer
  2. Pour ma part lorsque j'étais sous un PVT en Corée du sud, j'avais une assurance qui m'avait couté 400 euros environ pour un an (ce qui était acces excessif), mais en me battant dans plusieurs emails avec eux, ils avaient fini par me rembourser mes frais médicaux (médicaments + prestation chez le médecin).
    Je l'avais surtout pris car si je me faisais hospitaliser, il me semble qu'elle prenait en charge une belle somme et surtout elle prenait en charge le déplacement + l'hotel de l'un de mes proches en France (si je ne me trompe pas), et le côté vraiment pas cool mais c'est important je pense en cas de décès elle prenait en charge le repatriement de mon corps. (si encore une fois je me trompe pas)
    C'était la chapka assurance.
    Je l'ai même utilisé aux Etats Unis lorsque je me suis déplacée pour un mois au cas ou, vu les prix affolants des services médicaux la bas...
    Et elle m'a servit un peu en France lorsque je suis rentrée car Oui' en rentrant d'un PVT j'ai perdu tout mes droits à la sécu. Fais attention à ça !
    Je suis contente d'avoir pu travailler en France cet été pour pouvoir renouveller mes droits à la Sécurité sociale en France et avoir des droits en Europe c'est vraiment top !
    J'espère que mon commentaire peut être utile.
    Je connais la galère niveau assurance santé etc.. ☺
    Je te donne le lien de mon assurance si jamais ça t'intéresse : https://www.chapkadirect.fr/index.php?action=produit&id=728

    En tout cas j'espère que tu es rétablit ! ♥
    Des bisous,
    Margot
    https://troughthepasturesofthesky.com

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Coucou ma belle, pour le coup ton commentaire est super utile ! Pour ne pas avoir ne pas perdre mes droits en France je suis inscrite à la caisse des français à l'étranger et pour l'assurance tout va bientot changer pour nous grâce au contrat d'expatriation de Julien ;)

      Effacer
  3. Coucou ma belle, il est vrai que l'on ne pense pas forcément à toutes ces choses lorsque l'on part dans un pays étranger, donc merci pour ce rappel utile et je suis rassurée de savoir que tu vas mieux à présent. Bisous :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, et oui c'est vrai qu'on oublie ces détails !

      Effacer
  4. Oh lala , quelle histoire ! Ce n'est pas rassurant !

    http://clothespaper.com/

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Non mais les assurances sont là pour ça ...

      Effacer
  5. Ma pauvre... effectivement, il faut savoir qu'il y a des côtés plus compliqués. En tout cas, merci pour l'info. J'attends toujours mon PVT :)
    Bises

    RépondreEffacer
  6. Hello ! J'ai commencé à être inquiète en lisant le titre de ton article ! Ce genre de situation n'est vraiment pas facile à vivre ! ça fait partie des "détails" à penser avant de partir car c'est un sujet extrêmement important en effet ! Heureusement que ça c'est bien terminé pour toi mais c'est important d'en parler ! Beau témoignage !
    Bise, à Bientôt
    Marine (DeuxAimes)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marine, j'espere que ça servira :)

      Effacer
  7. Coucou ma belle ❣
    Je suis choquée... Wouah ! C'est inadmissible... Je pensais que l'on été mieux soigné ailleurs (qu'en France) mais là !!!!!! J'espère que tu vas mieux et que tu seras remboursée correctement.
    Gros bisous ❤

    Pssst ! Viens voir mon dernier article : http://www.leblogdelafilledavril.fr/2017/02/bilan-barres-macher-oravet-hygiene.html

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère moi aussi mais il faut pas mal de paperasse ... Je passe voir ça tout de suite !

      Effacer
  8. Mince, ça coûte cher de se soigner au Canada :o
    C'est vrai qu'on ne se rend pas compte comme en France c'est simple et accessible de se soigner...

    RépondreEffacer
  9. Pas de numéro d'assurance social en pvt?! Pas de travail alors puisque c'est obligatoire.
    C'est la première chose à faire en arrivant d'aller demander son NAS pour chercher du travail et pouvoir s'inscrire dans une clinique privée si besoin d'abord au format papier et ensuite on reçoit sa carte. Si tu as dis au médecin que tu étais aux urgences parce-que un n'avait pas de nas je comprend qu'il n'ait pas cru que tu travaillais au canada.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bien sûr que j'ai un numéro NAS sinon je ne pourrais pas travailler au Canada, Je parles bien numéro inscrit sur la carte de la RAMQ.

      Effacer
  10. Oh la la en effet c'est hors de prix :o et le fait de te dire de rentrer chez toi, c'est pas sympa :( j'espère que tout va mieux maintenant ma douce! Des bisous <3

    RépondreEffacer
  11. Coucou la belle,
    C'est vrai qu'on ne pense pas à tout ça en général et qu'on se dit naïvement que tout ira bien, tu as raison d'avoir fait cet article, je suis certaine qu'il sera utile !
    Je t'envoie plein de bisous !

    RépondreEffacer
  12. Coucou ma belle <3
    Merci de ton témoignage ! Je compte aussi faire un PVT après mes études et quand je vois la somme que tu as payé je me dis mais WTF !!
    Heureusement que tu vas mieux <3
    Je t'embrasse <3

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Fait attention quand tu choisiras ton assurance :) <3

      Effacer
  13. Merci pour ton témoignage, je pense que ça peut aider beaucoup de personnes qui se retrouveront surement dans ta situation. En tout cas le médecin ne manque pas de culot de te dire ça ! Tu devais être énervée haha.

    https://mariemangedesfruits.wordpress.com

    RépondreEffacer

© 2017 Rose Normande : blog d'expatriée au Canada : tous droits réservés - Design : pipdig