9 mars 2016

Mon Projet Canada & si je changeais de vie ?

Mon projet Canada Forêt canadienne

Les idées les plus folles naissent de moment tout aussi fou. Vous parlez de mon projet c'est avant tout vous parler de mon histoire d'amour avec cet homme parfait avec qui je suis depuis bientôt un an. En vérité, l'idée a germé dans ma tête depuis un long moment. Je dirais même dès la fin de mon bac, j'avais pensé plusieurs fois à cette idée folle de partir découvrir le monde pour voyager et surtout apprendre à parler l'anglais. J'ai aussi vu de nombreux amis tenter cette folle expérience et en revenir plus que ravis. Le problème avec les idées folles c'est qu'il faut le courage de les réaliser. Car comme tout le monde j'ai des choses qui me retiennent en France. Notamment deux adorables juments, Siska ma ponette que j'ai depuis mes dix ans et Qualie m'a ravissante petite trotteuse. J'ai appris qu'être libre c'est faire des choix, et faire des choix c'est sacrifier. Le prix de ma liberté passe par l'éloignement de mes juments. C'est un déchirement mais je leur cherche la meilleure solution. Vous comprendrez donc bien que je ne les vendrai pas. 
Vous allez me dire pourquoi partir alors que ma vie ici était toute tracée. En fait, je n'ai pas parlé de l'essentiel. Je vous dirais simplement six lettres J-U-L-I-E-N. Monsieur était un compagnon de master en deuxième année lors de ma première année, nous avons toute suite sympathisé. En quelques mois, nous somme devenu très proches, tellement que nous étions inséparables. Il a eu la chance lors de son stage de fin d'année de se voir proposer de partir en VIE au Canada, sans hésiter il a toute suite accepté cette opportunité. A l'époque, étant son amie et sa confidente, il me confiait sa peur face à son départ et surtout le fait de partir seul sans aucune attache. Bien sûr, étant célibataire (à l'époque), il avait peur de rencontrer une fille avant son départ et qu'il n'ait plus le courage de partir. En bonne amie, je lui ai répondu : "Ne t'inquiète car si un jour tu rencontres la bonne, ce n'est pas 6000 kilomètres qui l'arrêtera". A ce moment, j'ignorais que je serai cette personne totalement folle... Les mois sont passés et l'évidence était de plus en plus inévitable, nous étions terriblement attachés l'un à l'autre. L'année se termina.. et J. parti dans sa région natale. L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais non, pas une semaine passée sans de nombreux appels.. et en août quelques semaines avant le grand départ pour le Canada, nous nous somme revu. A ce moment là, j'étais déjà totalement sous son charme. Les choses étaient évidentes, je l'aimais et lui aussi. Alors j'ai pris la plus folle des décisions : de l'aimer peu importante la distance, peu importe le pays et surtout de le laisser réaliser ses rêves et le soutenir quoi qu'il arrive.
Julien & Marie


J. est parti un 1er septembre, le coeur lourd j'ai fait ma rentrée sans lui, je crois que la semaine d'après j'avais un billet direction Montréal pour lui rendre ma première visite au mois de novembre. Je suis donc allée en novembre dernier, à la découverte du Canada. Les buts étaient multiples, voyager, découvrir, profiter de l'être aimé et surtout voir si le Canada me plaisait. Je suis totalement tombée sous le charme de ce pays, ou peut-être encore plus sous le charme de J. 
Ma décision était prise : je partirai cet été le rejoindre à Montréal. Je problème c'est que le Canada n'est pas un pays ou l'on rentre comme ça. En effet, pour rentrer sur ce pays les places sont très cher. Deux solutions s'offraient à moi : le VIE (Volontariat à l'International en Entreprise) ou le PVT (Programme Vacances Travail), autant dire que pour les deux c'est comme jouer au loto. N'ayant jamais habité avec J. avant son départ au Canada, je ne pouvais pas prétendre au "conjoint de fait".
Après trois mois d'incertitude la plus totale, j'ai obtenu le précieux sésame : un PVT ! J'ai donc un joli visa pour rejoindre mon cher et tendre. 
En juillet, ça fera 11 mois que nous sommes séparés par 6000 kilomètres de distance, même si j'ai la chance de le voir en moyenne tous les deux mois, chaque séparation est de plus en plus douloureuse et difficile à vivre. 

Amicalement 



       Accueil À propos -Me contacter

SHARE:

13 commentaires

  1. Félicitations, ça va être super pour toi de partir là bas le rejoindre !

    http://clothespaper.com/

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Constance, j'ai hâte d'être le jour J. Bisous !

      Effacer
  2. Une très jolie histoire et un chouette projet!!!!

    Bises!!!

    Tiff

    http://mabulledepensees.com

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je te remercie pourvu que tout se passe bien pour nous :)

      Effacer
  3. Votre histoire est vraiment belle tu as du cran de partir le rejoindre le Canada est un pays magnifique j'ai adoré y aller cet été ! Hâte de voir la suite de tes articles pour voir comment se passe ton grand projet !

    RépondreEffacer
  4. Merci beaucoup ton commentaire me touche beaucoup, j'espère que cette histoire sera longue est remplis de bonheur :)

    RépondreEffacer
  5. Quelle courage ma douce <3 J'espère que tout se passera comme tu le souhaites ! <3

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Moi aussi, merci beaucoup pour tes gentils commentaires :) <3

      Effacer
  6. Je me rejoinds encore une fois plus ou moins dans ton histoire. Hi'! ça fait plaisir de voir quelqu'un d'aussi fou de moi, pour rejoindre son coup de foudre a plus de 5000 km de son pays natal.
    J'ai rencontré mon copain américain en Corée du sud en septembre 2014, (j'étais la bas pour 3 mois lors d'un échange universitaire) et en deux trois "dates" plus tard on ne s'est plus quittés !
    J'ai dû rentré en France en décembre 2014, voulant absolument continuer ma licence.
    Alors ce sont suivies de long mois de skype quotidiens, avant qu'il puisse me rendre visite en France, l'attente de son passeport...
    Et puis, j'ai décidé après une trèèès longue réflexion de partir le rejoindre. Plus ou moins tout plaqué pour le rejoindre un an en Corée du sud.
    Comme pour toi ce fut les memes questions, plutôt dans le domaine de la carrière on va dire (Je faisais des études de mode depuis 3 ans, et la grande question était de continuer ou pas en master ou dans une autre école spécialisée et puis je'ai décidé de suivre une formation complémentaire en ligne histoire de ne pas lâcher mon ambition.) et puis il y'avait la famille et la question du visa... Comme toi, j'avais opté le Visa Vacances travail qui est pleinement satisfait !
    Je remercie celui qui l'a inventé.
    Aujourd'hui, ça fait depuis septembre que je suis installée avec mon copain en Corée du Sud et tout se passe très bien ! C'est pour cela que je te dis Foncesss !
    :) Je ne regrette pas du tout d'avoir fait ce choix.
    Je suis sûre que pour toi aussi, tout sera parfait.

    Des bisous,
    Margot

    https://troughthepasturesofthesky.wordpress.com/

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Margot, je veux connaître ton histoire, ça à l'air passionnant ! La coté du sud en plus, ça doit être magique ! Et as tu continuer des études ? Tout ce passe bien avec ton chéri ? En tous les cas, ton blog est super :)

      Effacer
  7. Quelle jolie histoire, c'est un grand projet que tu entames maintenant ! Je te souhaite de le réussir, je viendrais lire de tes nouvelles !! :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci beaucoup et j'espère ç très bientôt ! <3

      Effacer
  8. Les relations à distance, j'ai connu, mais moins loin Suisse-France...
    Trop difficile pour moi. Cela m'a fait rater deux formations, et ouais...
    Je n'avais jamais la tête à ce que je faisais, j'étais déprimée (jeune aussi, ce qui n'aide pas)...
    Bref, je suis bien heureuse que tu le vive mieux que moi et que tu aies une solution pour vous retrouver ad æternam !

    RépondreEffacer

© 2017 Rose Normande : blog d'expatriée au Canada : tous droits réservés - Design : pipdig